Les probiotiques sont-ils bons pour les enfants?

This post is also available in: enAnglais

Par Nilima Desai, maîtrise en santé publique, diététiste diplômée

Ces dix dernières années ont vu une explosion de l’intérêt pour et l’utilisation des probiotiques. Selon Agri-Food Canada, les ventes de suppléments de probiotiques au Canada sont montées à 34 % et une croissance exponentielle est attendue dans les années à venir.1 Avec les nombreuses publicités à la télévision aujourd’hui vantant les mérites des probiotiques pour la santé, vous êtes-vous déjà demandé s’il serait bon de donner des probiotiques à vos enfants?

Qu’est-ce que les probiotiques?

Le microbiote humain est très varié et consiste en 10 à 100 billions de bactéries vivant dans les différents tissus du corps comme la peau, la bouche, et l’intestin.2 La plupart de ces bactéries vivent dans notre intestin et sont résistantes à la colonisation par les mauvaises bactéries, ont un rôle clé dans le développement du système immunitaire intestinal, et forment des acides gras à chaîne courte (SCFA en anglais), une source d’énergie majeure pour les cellules du côlon.3 Le microbiote évolue avec l’âge et est influencé par notre alimentation, notre constitution corporelle, notre sommeil, la quantité d’antibiotiques que nous prenons au cours de notre vie, et la quantité de stress que nous subissons au quotidien.4

Une manière que nous avons pour promouvoir un microbiote sain est de créer un environnement équilibré constitué de différents types de bactéries. Cela peut se faire par un apport de bactéries plus bénéfiques, appelées les probiotiques. L’organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies (FAO) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS ou WHO) définissent les probiotiques comme « un micro-organisme vivant qui lorsqu’il est administré en quantité suffisante, exerce un effet bénéfique pour la santé de l’hôte ».5

Les aliments contenant ces bactéries bénéfiques comprennent par exemple le yogourt, le kéfir, le miso, le kimchi, le tempeh, et la choucroute. Il peut être difficile de trouver une quantité suffisantes de bactéries bénéfiques uniquement dans les aliments riches en probiotiques; cela peut donc être une bonne idée d’incorporer un supplément de probiotiques qui apportera une source stable et fiable de bactéries bonnes pour l’intestin dans le cadre d’une alimentation quotidienne.

Utilisation des probiotiques chez les enfants

Il y a un intérêt accru pour l’utilisation des probiotiques chez les enfants car de plus en plus d’éléments suggèrent que ces bactéries bonnes pour l’intestin apportent également de nombreux bienfaits pour la santé des enfants. Certains des probiotiques les plus étudiés sont L. rhamnosus GG (LGG), B. lactis, L. reuteri, et S. boulardii.6-8

Comment choisir un probiotique

Les probiotiques ont une nomenclature spécifique en fonction de leur genre, de leur espèce et de leur souche. Les genres de probiotiques les plus couramment reconnus comprennent le Lactobacillus et le Bifidobacterium3 et sont utilisés dans de nombreux aliments fonctionnels et compléments alimentaires. Si vous choisissez de donner des suppléments de probiotiques à vos enfants, tenez compte des points suivants :

  • Unités formant colonies (UFC) de plusieurs milliards
  • Une étiquette qui indique précisément le genre, l’espèce et la souche ainsi que la quantité d’organismes vivants (Exemple : Bifidobacterium lactis Bi-07, 5 milliards d’organismes vivants. Genre : Bifidobacterium; espèce : lactis; souche : Bi-07)
  • Les instructions spécifiques quant à l’entreposage, par exemple : « à conserver au réfrigérateur »

Gardez à l’esprit que toutes les souches de probiotiques n’offrent pas les mêmes bienfaits. De plus, la qualité et la force des probiotiques varie grandement d’un produit à l’autre. Seules les souches dont l’efficacité et la sécurité a été éprouvée sont donc recommandées pour une utilisation chez les enfants. Si vous pensez qu’un probiotique peut être bon pour votre enfant, consultez votre médecin traitant, qui connaît votre historique médical et celui de votre enfant mieux que personne.

References:

  1. http://www.agr.gc.ca/eng/industry-markets-and-trade/market-information-by-sector/functional-foods-and-natural-health-products/trends-and-market-opportunities-for-the-functional-foods-and-natural-health-products-sector/opportunities-and-challenges-facing-the-canadian-functional-foods-and-natural-health-products-sector/?id=1410206902299. Accessed April 17th
  2. Ursell LK, Metcalf JL, et al. Defining the human microbiome. Nutr Rev. 2012;70(1):S38-S44.
  3. Behnsen J, Deriu E, et al. Probiotics: properties, examples, and specific applications. Cold Spring Harb Perspect Med. 2013; 3(3):a010074.
  4. Thomas S, Izard J, et al. The Host Microbiome Regulates and Maintains Human Health: A Primer and Perspective for Non-Microbiologists. Cancer Res. 2017;77(8):1783-1812.
  5. Hill C, Guarner F, Reid G, et al. Expert consensus document: The international scientific association for probiotics and prebiotics consensus statement on the scope and appropriate use of the term probiotic. Nature Rev Gastro & Hept. 2014;11:506-514.
  6. Thomas DW, Greer FR. Probiotics and prebiotics in pediatrics. Committee on nutrition; section on gastroenterology, hepatology, and nutrition. Pediatrics. 2010;126(6):1217-1231.
  7. Weizman Z, Asli G, Alsheikh A. Pediatrics. 2005;115(1):5-9.
  8. Hojsak I. Probiotics in children: what is the evidence? Pediatr Gastroenterol Hepatol Nutr. 2017; 20(3):139-146.
This entry was posted in Santé des enfants, Santé gastro-intestinale on by .

About Nilima Desai

Nilima Desai is a Registered Dietitian who received her undergraduate degree from California State University Long Beach in Nutrition and Dietetics and her Master’s in Public Health Nutrition from Loma Linda University. She has over 14 years of experience providing medical nutrition therapy in diabetes, renal disease, weight management, and vegetarian nutrition. She also served on the board of the Renal Practice Group of the Academy of Nutrition and Dietetics from 2012-2016 as the Membership Chair. Her passion about living and teaching a healthy lifestyle led her to collaborate with a nephrologist on creating the Pocket Dietitian app, which offers the user personalized, easy-to-use dietary prescription on conditions such as diabetes, hypertension, renal disease, weight management, etc. In her free time she runs half marathons and shuttles her two kids to their activities.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bitnami