La vie après la maladie de Crohn : Comment le pilote Lawson Aschenbach se fie à la médecine personnalisée avec le style de vie

This post is also available in: Anglais

Le septuple champion de course automobile sportive professionnel Lawson Aschenbach se fie à la médecine personnalisée avec le style de vie pour prendre en charge sa maladie de Crohn et supporter un calendrier de courses chargé. Nous avons demandé à Lawson quelles astuces il utilise pour conserver un mode de vie sain dans le monde chaotique d’aujourd’hui.

Dans notre précédente conversation, vous avez expliqué en quoi la médecine personnalisée avec le style de vie a changé votre façon de gérer votre maladie de Crohn, ainsi que votre vie. Maintenant que votre problème de santé est sous contrôle, pouvez-vous nous dire en quoi la médecine du style de vie a changé votre quotidien?

Tout est une question de cohérence et de régimes qui me permettent de gérer mes symptômes de la maladie de Crohn. C’est plus facile que ne le pensent la plupart des gens, et ça fait des miracles sur ma vie quotidienne et sur ma santé. Dès que j’ai trouvé le bon programme, tout a commencé à s’améliorer. Je dévie rarement de ma routine, mais ça arrive, et c’est rassurant de savoir que quand je commence à perdre le contrôle, je peux me fier à la médecine du style de vie pour me remettre sur les rails. Ma femme m’a trouvé un surnom comique, « Monsieur Politiques et procédures », ça résume mon mode de vie!

Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui ont un emploi stressant ou qui doivent voyager dans le cadre de leur travail pour qu’elles restent en bonne santé?

Si vous maîtrisez votre vie et votre santé, vous serez beaucoup plus productif dans votre travail. Par exemple, parlons des voyages et des problèmes qu’ils peuvent entraîner. Quand je suis en déplacement, je prévois spécifiquement comment et quand je vole. Je réserve des vols qui me permettent de garder autant de cohérence que possible vis-à-vis des repas et des moments de repos.

Pour ce qui est des compléments, lorsque votre médecin vous donne un programme, vous devez vous y tenir à 100 % à tout moment. Amenez avec vous tout ce dont vous avez besoin pour respecter le protocole.

J’ai des boîtes individuelles pour chaque jour qui contiennent déjà les aliments fonctionnels adaptés et d’autres compléments spécifiques. Je fais cette préparation avant de partir en voyage. Avoir une bouteille mélangeuse pour mélanger les aliments fonctionnels avec de l’eau rend ce processus encore plus facile le matin!

Le sommeil est un élément sous-estimé dans la récupération et la gestion du stress. Ce n’est pas compliqué : Il faut au moins sept heures et demi de sommeil par nuit, c’est inévitable. C’est là que le corps se reconstruit. Si vous ne dormez pas assez, votre corps continue de se détériorer.

La nuit, et surtout dans l’heure qui précède l’endormissement, vous devez vous éteindre. Détendez-vous, ayez des pensées calmes, et ne regardez pas la télévision. Moi je préfère lire ou fermer les yeux et méditer un moment. Vous verrez que votre esprit commencera à s’apaiser, votre corps commencera à se détendre, et sans même vous en rendre compte, c’est déjà le matin et vous avez eu un bon sommeil réparateur.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un pour respecter un programme s’il mange dehors ou est en déplacement?

Aujourd’hui, il n’y a aucune excuse pour ne pas respecter un programme. Je dirais que dans 95 % des établissements, on peut consommer les bons aliments pour poursuivre sa démarche de récupération et de santé.

J’aime rester sur des repas basiques quand je voyage. Des viandes maigres; des bons féculents, comme les pommes de terre ou le riz complet; des bonnes graisses, comme les avocats; et des légumes vapeur. Manger des légumes cuits ou à la vapeur lors des voyages permet de soulager le circuit digestif et de réduire les risques de consommer des bactéries nocives. N’ayez pas peur d’une salade, mais assurez-vous que vous êtes à l’aise dans le restaurant.

Disons que vous allez dans un restaurant rapide. Cherchez les plats basiques qui vous permettent de respecter votre programme. N’hésitez pas à envelopper la viande du burger de salade ou d’opter pour les pâtes sans gluten. Restez simple, restez basique, et assurez-vous de bien respecter le protocole.

Un bon petit déjeuner est essentiel pour bien commencer la journée. Je mange des tartines sans gluten avec du beurre d’amande ou je me fais de grandes boissons frappées avec des aliments fonctionnels, des fruits, des légumes, de l’avoine et du beurre de noix. La plupart du temps, je choisis les tartines et je prends le mélange d’aliments fonctionnels séparément. Cela me permet d’emmener mon petit déjeuner en voyage pour gagner du temps le matin.

Que conseilleriez-vous à quelqu’un qui se lance tout juste dans la médecine personnalisée au style de vie?

Le plus important quand on se lance dans une démarche de médecine du style de vie, c’est de s’en remettre à son praticien! La raison pour laquelle vous avez demandé conseil en premier lieu, c’est pour soigner un problème de santé. Le praticien a très probablement déjà vu le problème auparavant et connaît parfaitement les meilleures options. Faites-lui confiance!

Une autre composante clé est la communication. C’est un cycle sans fin qui commence par la rencontre avec le praticien. Puis vient le protocole. Il faut mettre en œuvre ce plan en le respectant à 100 %. Enfin, et c’est le plus important, la réponse. En tant que patient, vous devez informer votre praticien du fonctionnement du protocole. Vous sentez-vous mieux? Plus mal? Communiquez chaque petit détail et tout ce qui selon vous mérite d’être signalé. Le cycle se répète alors avec un nouveau protocole ou en poursuivant le programme d’origine.

Quand j’ai commencé tout ça, je faisais des auto-prescriptions et des auto-diagnostics. Je changeais tout tout le temps, parfois après seulement 24 heures. J’étais perdu, je ne comprenais pas et je n’avais aucune idée de ce dont j’avais besoin pour gérer ma maladie.

Après avoir rencontré un praticien en médecine du style de vie, j’ai commencé à voir des changements instantanés, et j’ai été converti. J’étais complètement dedans et prêt à faire tout ce que me demandait le praticien. Mon état s’est rapidement amélioré et ça m’a donné confiance dans le fait que j’avais fait le bon choix.

Nous sommes tous sur cette planète pour une durée finie. Il faut en profiter au maximum et savourer la vie, parce que soyons honnêtes — on n’en a qu’une.

 

Lawson Aschenbach est sept fois champion de course automobile sportive. Il a commencé à faire des courses de kart à l’âge de 8 ans. Il a fait son chemin et a depuis remporté un championnat d’état, du pays et d’Amérique du Nord et quatre championnats Grand National. Il a terminé sur le podium lors de sa première course d’automobile sport en 2005 et a fait son arrivé en avant-scène en 2006, en gagnant le SPEED World Challenge GT Championship dès sa première année. Aschenbach a à son actif plus de 35 victoires en course professionnelle et évolue maintenant dans les séries IMSA WeatherTech SportsCar Championship et Pirelli World Challenge.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Bitnami